LA MUSIQUE EN COLOMBIE

Aujourd’hui, la Colombie est l’un des pays les plus riches en terme de musique en Amérique latine et chaque région a la sienne. Sur les côtes, il y a le Merecumbé, le Porro, le Mapalé, le Currulao, la Cumbia et le Vallenato. Tandis qu’à l’intérieur du pays nous pouvons citer le Bambuco, le Pasillo, le Vals, le Bunde, la Guabina et le Sanjuanero. Mais bien-sûr, il ne faut pas oublier les plaines avec le Joropo et le Galerón

LA CUMBIA

La cumbia est un genre musical et une danse né au XVIIe siècle en Colombie, d’abord sous le nom de cumba, puis de cumbia. La cumbia s’est néanmoins répandue en Amérique du Sud, particulièrement en Bolivie, au Pérou et récemment en Argentine où elle s’est mélangée aux musiques existant déjà sur place.

Au commencement, il y avait les tambours des esclaves accompagnant les veillées funèbres. Plus tard, les Indiens des Antilles ont ajouté ocarinas, flûtes de roseau et gaïtas (sorte de longues flûtes indiennes). Les Espagnols apportent par la suite la mélodie, les paroles et la danse. Des maracas et des bongos sont parfois utilisés.

LA SAUCE

Ou la salsa colombienne

Le mot « salsa » signifie « sauce » en Espagnol. Ce n’est pas très glamour à première vue, mais le sens figuré veut rappeler tous les charmes et le piquant des sauces latines. Cette musique de danse au tempo vif est popularisée dans le monde entier, au point d’avoir différent style de salsa en fonction des pays. Ainsi, le style Colombien est le plus commun en Amérique latine. Il consiste en une danse très proche du corps de son/sa partenaire, où prime l’esthétique et le caractère bien plus que le mouvement ou les figures. Les jeux de jambes sont généralement plus complexes que pour les autres styles, tirant même parfois vers le twist ! De plus, les changements sont plus nombreux, et les pas plus rapides.

La salsa est aussi appelée caleña en Colombie, étant originaire de la ville de Santiago de Cali (la troisième ville la plus habitée en Colombie avec ses 2 075 380 habitants). Elle est considérée comme la métropole économique et culturelle du sud-ouest Colombien et comme la reine incontestée de la Salsa, au point d’en être surnommée la capitale. On peut aussi participer à des événements tels que les championnats du monde de salsa, ou de nombreux festivals.

LE VALLENATO

A l’origine, un Vallenato est un habitant d’El Valle. Ce nom dérive en effet du nom de la ville Valledupar. Ce n’est que par la suite que le Vallenato s’affirmera comme un style musical. Comme la plus grande partie des musiques en Colombie, cette musique traditionnelle a subi les influences espagnoles, africaines et indigènes. Le Vallenato est le style musical qui a obtenu le plus de succès commercialement, et est incontestablement devenu le chant colombien par excellence.

Issue de la côte atlantique de la Colombie, cette musique douce et folklorique utilise des accordéons, des guarachas et des cajas (une sorte de tambour). Cependant, la tradition veut que l’on considère officiellement 4 rythmes musicaux essentiels : le paseo, le merengue, la puya et le son. Cette musique est souvent mélancolique et s’apparente au boléro. Alejandro Durán est l’un des plus grands accordéonistes et compositeurs de Vallenato.

Colombie Conseil, vous accompagne avec des services  Personnalisés, sur Mesure et au moindre Coût
info@colombieconseil.com

Adresse :  Colombie Conseil

Calle 12 # Cr 43d – 04, Barrio Manila, Poblado,

Medellín, Colombie

Bon voyage !!!

Yoann Nivard créateur de Colombie Conseil, présent sur Medellín depuis 2012.


Facebook Comments
back to top